L’indécence c’est quoi ?


Le 7 février, le gouvernement organisait une cérémonie nationale officielle pour «les victimes des attaques terroristes du 7 octobre». Rarement le deux poids deux mesures et l’inhumanité du gouvernement français n’auront autant sauté aux yeux, alors qu’un nettoyage ethnique est en cours à Gaza, que la France n’a pas un mot pour le condamner. Et pire, qu’elle le soutien matériellement.


On trouvait dans cette cérémonie républicaine une brochette des pires fripouilles de la République française : Manuel Valls, l’ancien ministre d’extrême droite, Mohamed Sifaoui, l’escroc raciste du Printemps Républicain et sa copine la menteuse Caroline Fourest, Arthur, le présentateur télé millionnaire qui harcèle la juriste franco-palestinienne Rima Hassan. Une brochette d’élus d’extrême droite, dont le parti – le Rassemblement National – a littéralement été fondé par d’anciens SS, faisant des accolades à Meyer Habib, émissaire du Likoud en France. Gérald Darmanin et Eric Ciotti qui en a profité pour insulter la France Insoumise devant les caméras, se moquant bien du recueillement dû aux victimes. Dans ce marigot, il y avait aussi Fabien Roussel, François Hollande, des journalistes de la maison Bolloré, entre autres…

Mais surtout, il fallait regarder le visage des personnalités présentes : elles ricanaient, plaisantaient entre elles, se prenaient dans les bras. Fabien Roussel et Édouard Philippe se cachaient la bouche pour rire, Élisabeth Borne s’esclaffait à pleines dents en direct à la télévision pendant que Valls réprimait un sourire satisfait. Comme si toute cette mise en scène n’était pas prise au sérieux par ses propres organisateurs. Ceux là mêmes qui, depuis quatre mois, justifient le massacre de Gaza par les crimes du Hamas, en utilisant tous les plus grands superlatifs possibles. Rarement un hommage à des personnes défuntes aura paru aussi indécent. Les pauvres familles des victimes n’ont pas mérité que de tels vautours s’approprient la mémoire de leurs proches, surtout pour de bien sombres intérêts.


Car derrière cet hommage bien peu sincère, il s’agissait à la fois d’une énième opération politique et de retrouvailles entre copains. L’indécence.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

2 réflexions au sujet de « L’indécence c’est quoi ? »

  1. Excellent article, vous mettez les termes appropriés sur ces sombres individus, sur ces situations iniques que nous font vivre toutes ces pourritures qui constituent la république fraaançaaise !
    Quoi que, à la place de fripouilles, racailles serait un terme plus approprié.
    En tout cas, bravo pour tous vos articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *