Une cagnotte pour soutenir le tueur de Nahel récolte plus de 150.000 euros


Appel à mettre la plateforme Gofundme sous pression


Comparaison des deux cagnottes de soutien

Jean Messiha est un fasciste, un assisté et un propagandiste. Il soutient aussi les tueurs d’adolescents. Médiapart révélait que ce militant pro-Zemmour qui passe presque quotidiennement depuis des années sur les antennes de Bolloré pour répandre des idées d’extrême droite, était payé 6000€ par mois par le Ministère des armées, alors qu’il n’y travaille plus depuis 2017. Ce Jean Messiha a lancé une «cagnotte de soutien» au policier qui a tué Nahel.

Oui, vous avez bien lu : un polémiste d’extrême droite organise le soutien financier d’un policier mis en examen pour homicide volontaire, après l’exécution filmée de Nahel, dont les images sont accablantes et sans appel. Dans la foulée de cette cagnotte, les syndicats policiers Alliance et UNSA menaçaient ouvertement le gouvernement suite à l’incarcération du policier tireur. Fascistes, forces de l’ordre, syndicats policiers, médias des milliardaires : c’est un même clan qui fait corps.

Revenons à cette cagnotte. Grace aux relais policiers et aux réseaux d’extrême droite, elle explose. En deux jours, le tueur a déjà récolté plus de 153.000 euros de 7800 donateurs, avec des dons jusqu’à 1000 euros ! C’est une véritable mobilisation silencieuse pour soutenir un criminel en uniforme.

En comparaison, la cagnotte crée pour soutenir la mère de Nahel, pour l’aider dans les nombreuses épreuves qui l’attendent, notamment les obsèques, les procédures judiciaires, etc. a récolté 55.000 euros. Une belle somme, une démonstration de solidarité, mais trois fois moins que pour le policier !

Ces cagnottes ont des valeurs symboliques et politiques. Le 5 janvier 2019, le boxeur Christophe Dettinger faisait reculer à mains nues une ligne de gendarmes pour protéger une femme tombée au sol lors d’une charge à Paris. Les images, épiques, faisaient le tour des réseaux sociaux. Dettinger était rapidement interpellé et jeté en prison. Une cagnotte destinée à soutenir la famille de ce «héros» des Gilets Jaunes avait suscité un vaste engouement populaire : 130.000 euros étaient récoltés en 24 heures sur la plate-forme de dons en ligne Leetchi. Un camouflet pour le pouvoir qui espérait diaboliser celui qui avait eu l’audace de rendre les coups après des semaines de répression. Pour se venger, le gouvernement fait fermer la cagnotte, dont les dons n’ont jamais été rendus à la famille. Les autorités avaient même réclamé à la plateforme le nom des donateurs et donatrices, le parquet avait ouvert une enquête et convoqué des dizaines de contributeur-ices… En parallèle, une cagnotte de «soutien à la police» avait bénéficié d’une large publicité médiatique.

Après le tabassage raciste du producteur noir Michel Zecler par des policiers parisiens, le syndicat Alliance dénonçait sur BFM le «déchaînement» dont seraient victimes les policiers, et créait une cagnotte de soutien pour les tabasseurs : «dans le cadre de la présomption d’innocence, nos collègues ont plus que jamais besoin de notre aide pour le volet judiciaire (frais de justice, avocat)». Quelques heures après, la cagnotte avait déjà des dizaines de dons et des milliers d’euros.

C’est de cela qu’il s’agit : la bataille des cagnottes dévoile une compétition de popularité.

L’argent obtenu par le policier responsable de la mort de Nahel pourra lui offrir les meilleurs avocats et même un confortable pactole. C’est une prime au meurtre raciste ! L’agent a d’ailleurs déjà demandé sa remise en liberté qui sera audiencée dès la semaine prochaine. La justice fait preuve d’une belle réactivité sur le sort de cet agent.

La cagnotte ignoble pour le policier tireur a été lancée sur la plateforme américaine Gofundme, dirigée par le PDG Rob Solomon. C’est la première plateforme de dons au monde.

Vous pouvez contacter en masse cette entreprise pour faire fermer cette cagnotte de la honte sur leur site : https://www.gofundme.com/fr-fr

Par mail : legal@gofundme.com

Et par tous les moyens que vous jugerez adéquats.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

6 réflexions au sujet de « Une cagnotte pour soutenir le tueur de Nahel récolte plus de 150.000 euros »

  1. Honte a ceux qui soutiennent un assassin la peine de mort est abolie depuis 1981 alors pourquoi autorisé un flic a enlevé la vie d un enfant honte a vous ! Nous vivons tous en France et non chez Pinochet

Les commentaires sont fermés.