Après le licenciement de Guillaume Meurice, France Inter supprime le Grand dimanche soir


L’extrême droite a annoncé que si elle arrive au pouvoir, elle privatisera les médias publics pour les livrer intégralement aux milliardaires fascistes comme Bolloré. Le processus est déjà bien entamé : France 2 n’est plus peuplé que d’éditorialistes macronistes, France Info ne cesse de se droitiser, et sur France Inter la purge est en cours.


Charline Vanhoenacker avec un micro de Radio France. Elle a annoncé ce dimanche 23 juin avec amertume : son émission Le Grand Dimanche Soir est terminée.

Charline Vanhoenacker l’a annoncé ce dimanche 23 juin avec amertume : son émission est terminée. «Cette fois, c’est vraiment la dernière», a indiqué la présentatrice du Grand Dimanche Soir. «Vous ne trouvez pas que c’est exceptionnel d’assister à un enterrement un dimanche soir ? J’adore l’humour noir. Profitez-en avant qu’il soit expulsé en charter». «On s’y attendait tous bien sûr. Depuis deux mois, on perd un chroniqueur par semaine». Quelques jours après le licenciement de Guillaume Meurice, la direction liquide l’émission.

France Inter élimine l’un de ses programmes les plus populaires. À la base, l’émission satirique était quotidienne et s’intitulait «Si tu écoute j’annule tout», plus tard renommée «Par Jupiter». Elle existait depuis 2014 et se moquait régulièrement des dirigeants à une heure de grande écoute. Elle avait atteint, en 2022, la meilleure audience de la station avec 1,3 million d’auditeurs en moyenne. Et devinez ce qu’a fait la direction ? Elle a tué l’émission. Réduite à un format rabougri, seulement le dimanche soir depuis l’année dernière. Puis amputée de ses meilleurs humoristes, notamment Guillaume Meurice, la star du programme. Et enfin, supprimée dans son entier ce dimanche.

Sibyle Veil, énarque et copine de promotion de Macron est à la tête de Radio France. C’est elle qui organise la purge. Qu’on ne parle plus jamais d’audimat : les directions des médias préfèrent des émissions réactionnaires avec peu d’audience que des émissions de gauche à succès.

Revenons à la dernière et sinistre émission de Charline Vanhoenacker : pour son adieu, elle a proposé plusieurs interventions engagées contre l’extrême droite et pour la liberté d’expression. «Radio France nous a envoyé une grenade dégoupillée dans les jambes, et la dissolution a été très très longue», a-t-elle expliqué, en référence aux licenciement et démissions en série. Elle a poursuivi : «Après avoir assisté au démantèlement de cette émission, on s’apprête à assister au démantèlement du pays».

«Certains disent que l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir ne va rien changer. Et c’est vrai, j’ai tendance à dramatiser. Si vous n’êtes pas homosexuel, pas féministe, pas noir, pas musulman, pas pauvre, pas trans, pas écolo, pas juif, pas fonctionnaire, pas humoriste, pas famille monoparentale, pas syndicaliste, pas chômeur, alors c’est vrai que ça ne devrait rien changer».

La présentatrice a prévenu : «Ce qui nous arrive là, c’est peut-être ce qui vous attend aussi demain dans vos entreprises, dans vos associations, dans vos familles. Dès le 7 juillet, vous risquez dans cette situation à l’heure du choix : rester ou claquer la porte. Résister de l’intérieur ou résister à l’extérieur. Et là, chacun fera comme il peut».

On n’entendra plus ce célèbre salut de Charline : «Bonsoir la France Inter !» qui résonnait depuis 10 ans sur la radio publique. Bientôt, elle sera peut-être remplacée par les grognements des plateaux d’Hanouna et les invitations quotidiennes de racistes.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

11 réflexions au sujet de « Après le licenciement de Guillaume Meurice, France Inter supprime le Grand dimanche soir »

  1. La France va rester presque un mois sans assemblée nationale et celà n’empêche pas les puissances economique et financières de tourner . Ces parasites au pouvoir ( gouvernement inclus sont là uniquement pour servir les interets de leurs amis les riches . Charline Vanhoenecker est d’origine Belge et fin 2018 ce pays est rester pendant plus d’un an sans gouvernement, ce qui a permis à la population de remarquer que le pouvoir n’était pas dans les bureaux feutrés des institutions vérolées , mais dans les intérêts absurdes des puissances économiques et financières de la honte et du vol. L’émission de Charline Vanhoenecker s’arrête parce que la grande bourgeoisie ne cessera jamais de faire chier le peuple sauf si celui ci décide de s’en séparer en France, mais aussi en Europe et dans le monde .

  2. Merci d être là : j avais l impression d être très seule avant de vous lire. Mais… pourquoi ne pas vous faire entendre plus largement. La plupart des gens ne font t pas l effort de … leur information !!!! Et ça vote Fn (pas d erreur ^^) sans réfléchir plus avant… Manifestez-vous davantage, bon sang !!!!!

  3. Il reste encore France Culture.
    Guillaume Erner a régulièrement, dans “les matins de France Culture”, invité des personnes de grande ouverture intellectuelle, invité des personnes donnant des avis très différents les uns des autres de faits d’actualité, émis des avis humanistes dans son “billet d’humeur” qui ne plaisent pas particulièrement à droite.
    Dernièrement, on a eu Rony Brauman, qui a dénoncé la violence d’Israël contre les palestiniens avant même le 7 octobre; ce matin, c’était Ilan Pappé qui était invité (et son avis n’est pas particulièrement apprécié des fascistes du gouvernement israélien)…
    Et même chose pour Jean Leymarie, avec son “billet politique”, qui ne plait pas particulièrement à droite…

    1. Si vous le dites. Ecoutant France Culture depuis des années et connaissant très bien la situation de la Palestine, j’ai été profondément choquée par leur traitement de ce sujet. Pour quelques interviews, maintenant, on a eu des dizaines d’heures sur l’antisémitisme, les victimes en Israel, le point de vue de l’armée israélienne, etc. Une émission de Avec philosophie a fini de me dégoûter. Un panel de philosophes a élaboré pendant une heure sur “cette guerre défensive que tout le monde comprenait est-elle en train de tourner à la vengeance pour faire le maximum de mal, pour étourdir sa propre douleur”. Vous l’aurez deviné, la guerre défensive était celle d’Israel, après l’horrible douleur du 7 octobre. Pas un mot sur le besoin de se défendre d’une société palestinienne martyrisée depuis 75 ans, sur son éventuel besoin de vengeance, ni sur sa douleur. Si on trouvait important de qualifier celle des Israéliens, qui avaient perdu, supposons 1200 personnes dont des militaires, et eu peur pendant 12 heures, comment devrait-on qualifier celle des Palestiniens depuis 76 ans et sous les bombes, estropiés, affamés depuis le 8 octobre? Et on n’était pas fin octobre 2023, non, le 1er mars 2024… Pas un mot.
      Et à peine plus dans toutes les autres émissions.
      La dépersonnalisation des Palestiniens, les fake news relayées puis vaguement démenties, la confusion entre l’antisionisme porté par des Juifs et le soutien aux Palestiniens avec l’antisémitisme…
      Non, France Culture a perdu à jamais le grand respect que j’avais pour cette chaîne.

  4. Vive Charline Vandonecker et son magnifique humour réconfortant et plein de vérités et d’humanité

  5. Honte à la directrice de France Inter pour avoir licencié Guillaume Meurisse, notre cher humoriste !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *